Formation EUROTEST du DE Moniteur national de Ski Alpin : témoignage d'une stagiaire

Marion ADAM, stagiaire au sein du de notre centre CRET-CCI Formation témoigne sur son parcours.

Comment as-tu connu CRET-CCI Formation ?

J’ai connu le centre de formation notamment grâce à ma maman qui a fait la formation (il y a 30 ans) avant moi. Elle en gardait un super souvenir et une très bonne expérience.

J’ai également fait quelques recherches sur les organismes proposant le même genre de formation et le CRET-CCI Formation m’a paru être l’organisme qui répondait le mieux à mes attentes : un gros volume d’entrainement, un bon encadrement pendant une saison complète de novembre à début avril mais également une certaine liberté (logement indépendant, weekend, vacances de noël, stage en école de ski au choix)

De plus, ce qui n’est clairement pas négligeable dans le choix de formation c’est la possibilité d’être financé par la Région PACA. C’est un très bon tremplin lorsqu’on est étudiant et qu’on souhaite se consacrer un hiver complet à préparer le test technique. Tout cela permet d’être dans les meilleures conditions pour se consacrer à 100% à l’objectif fixé.

Quelles étaient tes attentes en venant te préparer avec le CRET-CCI Formation ?

Avant d’entrer au CRET-CCI Formation, je me suis inscrite à la journée d’évaluation à Tignes à l’automne, ne sachant pas vraiment où situer mon niveau technique par rapport au niveau attendu. Le fait d’avoir été sélectionnée ce jour-là m’a conforté dans mon choix et donc accru ma motivation pour décrocher ce fameux test technique.

Mes attentes ont donc été directement liées à l’aspect technique tout d’abord. Acquérir un maximum de bagage technique et d’expérience grâce aux entrainements, à l’encadrement des formateurs. Je souhaitais tout simplement avoir le test technique le plus vite possible.

Ce dont je ne m’attendais pas à l’arrivée en formation, c’est l’importance de l’émulation collective et tout ce qui gravite autour de cet encadrement spécifique. J’ai pu le découvrir dès le 1er mois lors de la « préparation générale ».

En effet, je ne m’attendais pas à ce que l’émulation de groupe soit un élément indispensable à la réussite. C’est grâce à cet élément lors de mon 2ème hiver au CRET-CCI Formation que j’ai pu faire un bond dans ma progression. L’ambiance générale est vraiment très bonne. Tous les stagiaires sont ici dans un but commun, il n’y a pas de compétition car c’est chacun son objectif, mais lors des entrainements, le ski restant tout de même un sport individuel, on se « tire la bourre » et c’est ce qui nous permet d’aller chercher bien plus loin au fond de nous ce dont on est capable et ainsi de progresser vraiment.

C’est durant le mois de novembre, le mois de préparation générale qu’on commence à tisser les premiers liens et c’est super important pour la suite de la saison. Grâce aux sorties en extérieur, les moments physiquement difficiles où tout le monde encourage tout le monde on comprend que l’hiver va être vraiment positif ! Je dois évidemment évoquer le cadre de vie, venant de Haute Savoie, le soleil et les mélèzes sont vite devenus addictifs ! On tombe vite amoureux de cette région ! La station de Serre Chevalier offre un excellent domaine que ce soit pour du ski de piste, du ski hors-piste et surtout pour nous, du ski alpin sur stade. Chaque station possède son stade avec ses particularités et nous avons l’opportunité de nous entrainer sur tous les stades du domaine ce qui est un énorme avantage pour travailler l’adaptation.

Est-ce que tu conseillerais la formation à un ami, si oui pourquoi ?

Et bien c’est déjà fait ! En effet, j’ai recommandé l formation à plusieurs amis qui souhaitaient également entrer dans la grande famille du ski alpin. Venant d’une filière STAPS les candidats ne manquaient pas.

Les organismes de formation sont nombreux dans les Alpes, mais le CRET-CCI Formation offre des conditions difficiles à concurrencer !

Comment s’est passé cette rentrée 2020 ?

J’entame cette rentrée 2020 dans le groupe Eurotest. Comme pour tout le monde cette année 2020 a été rythmée par la situation sanitaire et nous impacte aussi. On a la chance de pouvoir commencer la formation malgré les restrictions sanitaires alors on prend ce qu’on peut avoir, on se projette difficilement même si c’est presque impossible de ne pas rêver ski. Mais comme on le répète, le ski c’est de l’adaptation perpétuelle donc, on s’adapte !

Revenir sur la page sommaire des actualités